Un art de vivre

    Satisfaire le besoin de l’autre nous nourrit et participe à notre propre bien-être.

 

Plus qu’une technique, la Communication Non Violente (CNV) est un art de vivre, avec soi et avec les autres. Ce qui m’a plu et attiré dans la CNV, c’est ce regard humaniste et positif qui est porté sur l’être humain et ses capacités d’évolution. Je suis persuadée que chacun de nous a envie de contribuer à la satisfaction des besoins, les siens et ceux  des autres. Ce n’est pas par plaisir qu’un parent crie sur son enfant ; c’est parce qu’il n’a pas trouvé une autre manière de faire. Nos réactions habituelles, de menace ou d’attaque, nous coupent de la bienveillance naturelle.

Premier principe : l’observation

Pouart de vivrer déjouer notre “tribunal intérieur”, le premier principe de la CNV est de remplacer le jugement par une observation objective, la plus factuelle possible. Et ce n’est pas si simple qu’il y parait ! Nos observations peuvent résonner comme des critiques (« il traine dans son travail », « c’est un homme froid et   insensible »). Autre écueil: les généralisations (« tu es toujours en retard ! » «il n’est jamais là quand on a besoin de lui ») qui déforment notre perception de la réalité.

Second principe : exprimer ses sentiments

Il s’agit d’éviter toute interprétation  sur son interlocuteur pour ne parler que de ce que je ressens, l’autre ne pouvant le contester.  L’effort consiste alors à décrire la situation en commençant ses phrases par « je », pour être dans l’authenticité et l’ouverture.

 

 art de vivreCe processus permet de se relier à soi et de se connecter à son intention; Il s’agit en effet de clarifier ses motivations, savoir si je veux établir une relation de qualité qui permette la satisfaction des besoins de chacun ou bien si je cherche à changer l’autre, imposer, culpabiliser? Dans la gestion des conflits, vécus dans le couple ou la sphère familiale, l’intérêt majeur de la CNV est de se dégager des jugements sur les faits ou les personnes en terme de « vrai » ou « faux », « tu as tort » et « j’ai raison ».       

  

Particulièrement intéressant pour désamorcer une situation explosive, la CNV permet de décoder dans le message de l’autre ce qu’il veut vraiment dire, derrière des propos ou des attitudes qui agacent au premier abord. Cela permet d’écouter son conjoint, ses enfants, sa belle-mère ….. avec plus de compréhension et d’ouverture !
 

 Véritable chemin de croissance, la CNV est un art de vivre, un guide pour se réapproprier ses ressources intérieures et donne confiance pour agir.

 

Je remercie Kristin Lowagie Puget et Yoram Mozenzon, formateurs en CNV, de m’avoir transmis leur enthousiasme et leurs expériences de thérapeutes. J’ai savouré cette qualité de présence et j’ai découvert des « pépites » en moi, que j’ignorais. Merci Kristin pour ton accompagnement, véritable travail d’orfèvre  tant par la délicatesse que par la précision de tes reformulations !